Retouche portraits

Cette page décrit un effet que j'applique parfois à mes portraits afin de leur donner plus de "présence", tout en gommant les imperfections de la peau. Comme tous les effets, il ne rattrapera pas une image médiocre à la base, et doit être appliqué d'une main légère sans quoi le résultat parait trop artificiel.

Voici l'image de départ qui me servira tout au long de cette page pour décrire l'effet. Il s'agit d'un nouveau né (Léa) dont la peau fragile présente justement les traces des 9 mois qu'elle vient de passer dans un milieu liquide et des quelques jours d'agression de son nouveau monde (rougeurs, petits boutons...).

Note: Dans toute cette page, vous pouvez cliquer sur les petites images pour les afficher en plus grand...

1 - Conversion en N&B

Tout d'abord, il convient de convertir l'image en noir et blanc. On peut se contenter d'une dé-saturation, mais la technique que je préfère et qui est décrite ci-après permet déjà de gommer certaines imperfections de la peau.

1.1 - Séparation des canaux RVB

La première étape est de séparer les canaux RVB. Ainsi, à partir d'une image en couleur, on obtient trois images en noir et blanc représentant chacune la quantité de lumière respectivement rouge, verte et bleue composant chaque pixel de l'image.
Canal Rouge Canal Vert Canal Bleu

1.2 - Moyenne des canaux vert et rouge

Ensuite, pour obtenir mon image en noir et blanc, je jette la couche bleue, et je combine des deux couches restantes en faisant une "moyenne". Pour cela, j'utilise le menu de mon logiciel de retouche qui permet de faire des traitements arithmétiques sur les images, et j'utilise l'option "moyenne" en sélectionnant la couche verte et la couche rouge comme "opérandes".

Voici pour comparaison les résultats obtenus en faisant une simple dé-saturation, et en effectuant une moyenne des couches rouges et vertes.

Dé-saturation Moyenne rouge/vert

2 - Ajustement de l'histogramme

Pour préparer les étapes suivantes, il faut ajuster l'histogramme de l'image noir et blanc afin d'obtenir quelque chose de légèrement sur-exposé.

Avant correction Après correction

3 - On joue avec les calques...

3.1 - Duplication du calque

A partir de maintenant, on va jouer avec les calque. Pour commencer, on va créer un nouveau calque qui sera une copie exacte de l'image précédente. Pour cela j'utilise la fonction "dupliquer calque" de mon logiciel. Dans un premier temps, ce nouveau calque va être travaillé comme une image à part (qui serait posé par dessus l'image originale), et dans un deuxième temps, on modifiera le mode de mélange des calques afin de révéler toute la magie de l'effet.

3.2 - Sélection des yeux et de la bouche

Dans cette étape, on travaille sur le calque du dessus. On sélectionne au lasso les yeux et la bouche, ou seulement les yeux. D'une manière générale, la partie du portrait qu'on veut "mettre en avant". Cette sélection n'a pas besoin d'être très précise.

3.3 - Modification de la sélection

Une fois la sélection effectuée, afin d'éviter toute transition trop brutale, on modifie la sélection afin de la rendre progressive. Ainsi, tout effet appliqué ultérieurement sur la sélection sera maximal au centre, puis de moins en moins marqué en se rapprochant des bords (qui ont été étendus).

3.3 - Effacement des yeux sur le calque supérieur

Maintenant, il faut supprimer la sélection modifiée sur le calque supérieur. Si vous avez laissé le calque du dessous, aucune modification ne sera perceptible, on verra le visage du calque du dessus et les yeux du calque du dessous. Si vous rendez le calque du dessous invisible, vous devriez voir quelque chose ressemblant à cela:

On voit que comme la sélection était progressive, la "découpe" est bien douce, ce qui assure que la transition de l'effet le sera également.

3.4 - Augmentation de la netteté du calque inférieur

Maintenant, on sélectionne le claque inférieur, et on inverse la sélection. C'est à dire que tout le visage sera sélectionné, à l'exception des yeux et de la bouche. Ensuite, il convient d'augmenter la netteté de cette sélection. Si le calque supérieur est resté visible, il masquera l'effet, mais celui-ci sera néanmoins effectif, et c'est ce qui importe.

3.5 - Floutage du claque supérieur

Maintenant, il convient de sélectionner l'ensemble du calque supérieur, et de lui appliquer un flou gaussien assez prononcé. Le rayon d'action doit être de l'ordre de 2% du plus petit côté de l'image. Le résultat peut sembler étonnant, mais c'est normal:

3.6 - Mode de mélange

Attention les yeux, c'est maintenant que l'essentiel se passe. Il faut modifier les propriétés du calque supérieur et affecter son mode de mélange afin de mettre "Multiplication". Le résultat est un adoucissement de tout le visage, avec gommage des défauts, et une augmentation du "modelé". L'image résultante est souvent un peu sombre, mais cela sera corrigé après.

A ce niveau, on est parfois obligé de tout recommencer. Il arrive en effet que certaines zones soient exagérément grillées (saturées), auquel cas il faut revenir à l'étape 2 et corriger l'histogramme de manière moins intense (garder une image plus "grise").

4 - Fusion, finalisation...

On a presque fini. Il convient maintenant de fusionner les deux calques afin d'obtenir un calque unique, ajuster l'histogramme pour obtenir une image équilibrée, effacer quelques détails gênants... Bref, du traitement "classique"... Et voilà l'image finale (légérement "réchauffée" par une colorisation sépia):

5 - Conclusion

Voici pour finir l'image de départ, l'image finale et l'image désaturée pour comparaison...


Image originale Image finale Image dé-saturée/corrigée

Et enfin quelques autres photos ayant subi le même traitement...


site optimisé pour
firefox 2.0 et IE7
Accueil Contact site optimisé pour une
résolution de 1024x768